Relâchement de la peau

Relâchement de la Peau :

Traiter le relâchement de la peau

Avec le temps qui passe, inéluctablement, un relâchement de la peau apparaît : elle se détend. L’aspect du visage « glisse » vers le bas. Bien sûr dans des proportions variables selon le type de peau, la génétique, l’ethnie… Cela est du à l’altération progressive des mécanismes de production du collagène et au vieillissement de celui-ci, un des éléments essentiels de la résistance cutanée à l’élongation. À un stade avancé seule la chirurgie, le lifting, peut être une réponse à cela. Mais avant d’en arriver là, la médecine esthétique propose des solutions de traitement et/ou de prévention du relâchement de la peau.

 

Comment faire ?

Face à un relâchement de la peau, plus ou moins rapide au fil des années, l’alternative de traitement médical est schématiquement simple : soit stimuler la peau pour qu’elle se retende d’elle-même progressivement, soit la retendre mécaniquement en « tirant dessus ».

Dans le premier cas, la stimulation, on fera appel soit à des techniques physiques, soit à des techniques chimiques.

Les techniques physiques de traitement et de prévention du relâchement de la peau font appel au chauffage des tissus profonds, chauffage qui détruit le collagène vieillissant (le collagène est le garant de la résistance élastique de la peau) ce qui entraine la production d’un collagène « tout neuf », aux propriétés élastiques retrouvées. Ce « chauffage » est réalisé par de nombreuses méthodes telles les radio-fréquences (Thermage®, Exilis®, etc.), les lasers, les ultra-sons (Ulthéra®).

Les techniques chimiques sont réalisées par l’injection de produits inducteurs du collagène (Radiesse®, Ellansé®) qui vont donc stimuler la production de nouveau collagène et diminuer le relâchement de la peau. À ce propos notons que les fils tenseurs résorbables (Silhouette Soft®, Princess®, Aptos®, etc.) ont eux aussi un effet de stimulation collagénique car le matériau qui les compose est un inducteur du collagène de la même catégorie que celui des produits injectables.

Dans le second cas, la retension mécanique des tissus, l’alternative se fera entre un geste chirurgical de lifting et les fils tenseurs. Le choix dans cette alternative sera dicté au premier chef par l’importance du relâchement de la peau, mais également par le souhait du (de la) patient(e), qui peut légitimement ne pas vouloir de chirurgie, dès lors que les résultats attendus lui ont été clairement expliqués.

Le bénéfice des fils tenseurs est double, avec un effet mécanique immédiat de retension, suivi pendant plusieurs mois d’un effet de stimulation de la synthèse de collagène.

Relâchement de la peau

Sujet suivant : Traitement des taches >